Who’s Next et Dance Central 2

» Posted by

Depuis plus de 15 ans, le Who’s Next se présente comme un salon de la mode et du prêt-à-porter. Il rassemble des jeunes créateurs jusqu’aux marques établies.

Cet univers ce découpe en trois catégories :

- Fame : des collections femme haut de gamme dont la distribution est sélective.
Exemple : Vannina Vespérini

- Private : des marques féminines de portée et de renomée internationale.
Exemple : Pain de sucre

- Face : des marques urbaines et sportswear mixte.
Exemple : G-Star Raw

Mais à côté de ce rassemblement de la mode, il y a un after apéro beaucoup plus fêtard avec DJ, apéro du futur et stand de jeux.

Orgames, invité de Microsoft

Vous allez me demander, quel rapport entre la mode et les jeux musicaux ?

Même si à l’évidence, il n’y en a aucune, il se peut que parfois, les deux mondes se rapprochent. Comme en atteste le dernier spot de Lanvin sur fond de I know you want me de Pitbull et une chorégraphie inspirée de … Dance Central.

On se dit finalement que ce n’est pas étonnant de voir Microsoft avoir un stand à cette occasion. D’ailleurs, ils ont fait appel à nous pour faire quelques démonstrations de leur jeu de danse phare, histoire de faire un peu mieux que chez nos amis de la mode.
Deux semaines durant, nos équipes se sont entrainé d’arrache pied pour performer devant de grands buveurs d’alcool loin de nos petits lecteurs de mangas.
Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de monter sur scène, faute à l’installation. Mais ce n’est que partie remise. Je vous promets que dans les prochains salons, nous allons mettre à profit ces heures d’entrainement.

Dance Central 2, le test

C’était aussi une opportunité pour Microsoft de promouvoir et de tester grandeur nature le second volet de leur jeu de danse.

Evidemment, nous repartons sur une playlist toute neuve. Pour cette version démo, nous avons eu des registres variés de Venus (Bananarama) à DJ got us fallin’ in love (Usher feat. Pitbull) en passant par Bulletproof (La Roux). On est pressé d’avoir toute la songlist.

Les chorégraphies sont toujours aussi difficiles à reproduire. Dans le sens où vous ne pourrez jamais tout réussir du premier coup. Il faut assimiler et répéter les mouvements plusieurs fois avant d’être totalement synchronisé. Une gestuelle moins abordable que sur Just Dance mais qui, justement, donne peut être plus de réalisme à la danse.

La vraie nouveauté sur Dance Central 2, c’est de pouvoir jouer à deux simultanément. Dans le premier volet, il était seulement possible de jouer alternativement et c’était terriblement long. La grosse difficulté, ici, c’est de bien distinguer les deux joueurs. On voit bien que le Kinect détecte un premier joueur en bleu et un second en rose, que lorsqu’il échange de place, les couleurs et les réglages sont aussi inversés. Du coup, quand vous voulez faire les réglages pour votre ami à côté… Il faut que vous sortiez du champ de la caméra pour revenir du bon côté. Ou prendre la manette. Un peu galère. En parlant du menu et de la navigation, c’est toujours aussi particulier de se balader dans les menus avant son bras mais le gros point noir du tableau, c’est, à deux joueurs, le retour systématique et aléatoire au menu pause. Ce qui casse évidemment le rythme.

Les danses deviennent donc légèrement plus accessibles avec des pas qui sont moins recherchés. Le détecteur est assez mal géré pour deux joueurs, c’est assez approximatif. Par contre, la songlist promet d’être une tuerie !

Dance Central 2,
Sortie le 21 octobre
Sur Xbox360

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>